Fondation Laure-Gaudreault

Président du bureau régional de la FLG : Jean Falardeau

Pour réaliser une partie de sa dimension sociale, l'AREQ a créé, en 1990, la Fondation Laure-Gaudreault. Les fondateurs sont : Lionel Girard, Monique Asselin-Gobeil et Victorien Gagnon.

Objectifs de la fondation

  • Aider les personnes retraitées dans le besoin;

  • Aider la recherche médicale dans les maladies qui frappent les personnes aînées;

  • Aider des œuvres de jeunesse enregistrées ou des jeunes dans le besoin.

Les règlements de la Fondation Laure-Gaudreault prévoient que les souscriptions recueillies dans une région soient retournées aux bénéficiaires choisis par le Bureau régional.

Coût de l'adhésion

Il en coûte 10 $ pour être membre à vie et il n'est pas nécessaire d'être membre de l'AREQ pour adhérer à la Fondation Laure-Gaudreault.

On peut aussi faire un don (cliquer).

Un reçu pour fins fiscales est remis pour toute souscription annuelle de 15 $ et plus.


Hommage posthume à Micheline Sicotte
 Inauguration d’une salle en son nom

Le 19 janvier 2015, Mme Louise Chabot, présidente de la Centrale des Syndicats du Québec, a rendu un hommage posthume à Mme Micheline Sicotte, lors de l’inauguration de la nouvelle aile du siège social situé rue Sherbrooke Est à Montréal.

Dans son discours, Mme Chabot rappelle que Micheline Sicotte fut présidente du Syndicat de l’Enseignement de Le Royer pendant 15 ans et vice-présidente au Bureau national de la CEQ de 1970 à 1980.

Elle souligne que « parce que celle-ci a marqué l’histoire de l’organisation par sa fougue, son enthousiasme et son profond engagement social et syndical, la CSQ a résolu de nommer une salle en son nom dans l’immeuble de Montréal à l’est de la ville, premier territoire de militance de Mme Sicotte. »

Cette inauguration fut faite en présence de sa famille, de ses amis-es, des principaux acteurs du quartier, des membres de l’exécutif de la CSQ ainsi que des employés-es.

BRAVO MICHELINE, TU RESTERAS TOUJOURS DANS NOTRE MÉMOIRE!

Pierrette Lavallée,
pour le bureau régional de la FLG


La 3e collecte au profit de la
Fondation Laure-Gaudreault, un succès!
Plus de 15 000 $

Une fois de plus, vous avez répondu à notre invitation de souscrire à la collecte régionale au profit de la Fondation Laure-Gaudreault afin de permettre à des personnes aînées de répondre à certains besoins ponctuels, d’aider certains organismes dédiés aux aînés, de contribuer au financement de la recherche médicale concernant les maladies liées au vieillissement et de soutenir des œuvres de jeunesse.

La collecte 2014 commençait officiellement le 1er mai avec la parution de Échos de l’Île de mai, mais au moins deux secteurs avaient déjà recueilli des sommes importantes à compter du mois de février. En effet, les secteurs Ouest-de-l’Île et Lachine avaient déjà sollicité leurs membres avant le début de la collecte de fonds.

Un chèque symbolique au montant de 14 946,50 $ a été remis par la présidente régionale, Micheline Jourdain, lors de l’assemblée générale de la FLG, le 5 novembre dernier, mais je puis affirmer aujourd’hui que le montant final dépasse 15 000 $ car quelques dons ont été envoyés au Bureau provincial, sans que je puisse les comptabiliser.

Sincères remerciements au nom de celles et ceux pour qui votre don fera une différence dans leur vie.

Lise Labelle
Secteur Ahuntsic-Ouest (06-N)
Trésorière régionale


5 novembre 2014
Assemblée générale et dîner-bénéfice
de la Fondation Laure-Gaudreault
par Pierrette Lavallée, publicitaire

Soixante-deux personnes se sont déplacées pour assister à cette assemblée. Monsieur Richard Cardinal, président sortant, a tenu à remercier toutes les personnes responsables de la Fondation dans les différents secteurs et toutes celles qui ont contribué à ramasser des fonds. Leur engagement permet à la Fondation de jouer son rôle efficacement. Grâce à la générosité des donatrices et des donateurs, la FLG de Montréal a réparti la somme de 18 262 $ entre 37 organismes de l’île de Montréal et le Bureau provincial a distribué la somme de 6 932 $ à 5 organismes montréalais dont la mission est la recherche médicale sur des maladies reliées au vieillissement. C’EST DONC LA SOMME DE 25 194 $ QUI FUT REMISE À 42 ORGANISMES, GRÂCE À LA FONDATION LAURE-GAUDREAULT. C’est une bouffée d’air frais alors que la politique d’austérité de nos gouvernements crée de sérieux problèmes!

Madame Micheline Jourdain, présidente de l’AREQ-Montréal, a remercié les secteurs et toutes les personnes qui ont donné généreusement ainsi que madame Lise Labelle, trésorière régionale, qui était responsable de cette collecte de fonds pour l’AREQ-Montréal.Celle-ci a eu droit à un remerciement spécial pour son implication!

Monsieur Robert Gaulin, président de la FLG au niveau provincial, nous a fait le plaisir de venir assister et prendre la parole à notre assemblée. Il nous a rappelé que la FLG est une organisation décentralisée qui se vit dans les régions et les secteurs. Le fait que la FLG ait des membres est une caractéristique spéciale car, normalement, les fondations ont uniquement un conseil d’administration. À la FLG, toute personne peut devenir membre et s’impliquer si elle le veut bien. Il a remercié celles et ceux qui le font bénévolement. Il nous annoncé que l’an prochain, le 25e anniversaire de la FLG sera souligné. Un programme d’activités sera préparé en collaboration avec la CSQ et l’AREQ. Présentement, sur le site Internet de la FLG au niveau provincial, une campagne pour recueillir des témoignages de personnes ayant connu Laure Gaudreault est commencée. Si vous avez des informations à transmettre, votre aide serait précieuse.

Le nouveau Bureau de direction sera formé de Jean Falardeau, à la présidence, de Marthe Laforest, à la vice-présidence, de Denise Marcotte, au secrétariat, de Jacques Morrissette, à la trésorerie et de Pierrette Lavallée, au poste de publicitaire.

Pour Richard Cardinal, ce fut sa dernière assemblée générale comme président de la FLG-Montréal. Les membres du Bureau de direction ainsi que les personnes présentes à l’assemblée l’ont remercié chaleureusement pour son engagement et son dévouement à faire connaître la FLG. Nous lui souhaitons bonne chance dans ses nouvelles fonctions de président du secteur Anjou-St-Léonard.

Après l’assemblée, le dîner-bénéfice a permis aux personnes présentes et aux invités de festoyer autour d’un excellent repas. Le Bureau de direction remercie la région qui a offert deux cartes-cadeaux et les secteurs qui ont apporté des présents pour le tirage ainsi que tous les bénévoles qui ont fait de cet évènement un réel succès!

Nous invitons toutes les personnes qui le désirent à devenir membres de la FLG. Votre geste fera une différence pour aider les organismes de notre région. Présentement, la FLG compte, dans larégion de Montréal 1 383 membres et, au provincial, 11 247 membres.

Espérons que l’an prochain, pour le 25e anniversaire de la FLG, nous serons plus nombreux!


Administrateurs du Bureau de la région de Montréal

Jean Falardeau, président
Richard Cardinal, vice-président
Jacques Morrissette, trésorier
Denise Marcotte, secrétaire
Pierrette Lavallée : publicitaire


Responsables sectoriels

A - Ahuntsic-Est 

Denise Marcotte

B - Du Ruisseau Raimbault

Louise Cosssette
D - De Lorimier Anne-Marie Dupont
E - Montréal-Nord Jacqueline Roy
F - Au Pied du Courant Hélène Gingras
H -Du-Haut-de-L'Isle Thérèse P. Labossière
J - Pointe-aux-Trembles Francine Pellerin

K - Parc Maisonneuve

Monique Laplante-Tawil
M - Angrignon Claire Noël
N - Ahuntsic-Ouest Pauline berthiaume
R - Anjou - Saint-Léonard  Richard Cardinal

Laure Gaudreault

Un peu d'histoire...

Institutrice dans Charlevoix, Laure Gaudreault a fondé le premier syndicat des institutrices rurales. Par la suite, elle a mis sur pied la C.I.C. (Corporation des instituteurs catholiques) qui est devenue la CEQ (Centrale des enseignants du Québec), elle-même devenue la CSQ (Centrale des syndicats du Québec).

En 1961, Laure Gaudreault recrute 295 personnes retraitées qui formèrent le noyau de l'AREQ.

Cousine Laure
Par Evelyn Fournier-Labbé

Un nom qui a marqué une époque, et qui restera gravé dans l'histoire de Charlevoix et du Québec...

Passé le mitan de la vie, les années, tel un écheveau, se déroulent petit à petit, et inexorablement l'on se retrouve, pour employer un terme à la mode, du côté des Aînés.

Tout en se sentant bien dans le présent, il va de soi qu'on mise un peu moins sur l'avenir, et c'est alors que le passé se rapproche de nous.

Marie-Louise, Laure et
Antoinette, trois sœurs
de la famille Gaudreault.
Collection S.H.C.

On vit en partie de ses souvenirs, ce qui est loin d'être désagréable. On se remémore les moments heureux de notre vie et ceux qui furent moins intéressants sont estompés par le temps.

Après Mgr Félix-Antoine Savard, une autre personnalité fort importante de Charlevoix qui, elle aussi, influença grandement mes jeunes années, fut Mlle Laure Gaudreault, "Mademoiselle Laure", comme on l'appelait couramment.

Native de Charlevoix, Mlle Gaudreault fut l'une des gloires de l'enseignement, non seulement dans Charlevoix, mais également dans le Québec tout entier.

Si je dois à Mgr Savard mon amour du français, j'en dois l'application pratique à Mlle Gaudreault.

C'est ainsi qu'un beau jour, je quittai la profession et fis mes adieux à cette chère enseignante-amie. Je la revis plusieurs fois par la suite et j'ai gardé d'elle le plus vivant et le plus ému des souvenirs.

Aussi suis-je heureuse de rendre ici un vibrant hommage à celle qui s'est dévouée durant soixante années de sa vie, à la cause de l'éducation, à cette femme de tête, à cette femme de cœur, à cette femme d'action que fut : Mademoiselle Laure Gaudreault.

(Tiré à part de la Revue d'histoire de Charlevoix, numéro 39, Avril 2002)


À lire :

  • Laure Gaudreault (1889-1975) pionnière du syndicalisme enseignant par Serge Gauthier, historien et ethnologue, président de la Société d'histoire de Charlevoix.

      Cliquer l'image

  • Les souvenirs de Laure Gaudreault. En vente ici : Cliquer l'image