Histoire de la région

Précédente Accueil

Un peu d'histoire

par Lise Labelle

    La région 06 Montréal a été créée en 1973.

    À cette époque, la structure de l'AREQ se mettait en place. On a divisé l'AREQ en secteurs et les secteurs sont devenus des régions en 1976. La région de Montréal englobait alors l’actuel territoire de la région 06, soit l’Île de Montréal, et les territoires des régions 09 la Montérégie et 10 la Laurentie. La subdivision en trois régions distinctes eut lieu en 1985.
À la présidence de la grande région de Montréal, se sont succédé Jean-Paul Allaire (1973–1978), Jean Renaud (1979-1981), Marguerite Gagné (1981–1985).

    Les personnes qui ont occupé la présidence de la région Île de Montréal par la suite sont Monique Asselin-Gobeil (1985-1987), Léo Côté (1987–1990), Gisèle Bérubé (1990–1992), Lise St-Pierre (1992–2001), Camille Bourdon (2001-2003), André Pelletier (2003-2005), Lise Labelle (2005-2011). Depuis mai 2011, Micheline Jourdain est la présidente régionale.

    La région 06 telle qu’elle est actuellement a été créée lors du Congrès de 1986. Elle comptait alors sept secteurs; certains secteurs couvraient un grand territoire et n’arrivaient pas à rejoindre leurs membres. Afin de faciliter la vie sectorielle, tant au plan de la participation aux activités que de l’implication au sein d’un Comité directeur, les sept secteurs se sont subdivisés pour en former seize.

    Au cours de la période 1986 à 2006, les seize secteurs se sont structurés, chacun ayant un comité directeur formé de sept membres. Cependant la présence de seize secteurs sur un territoire aux dimensions de l'Île de Montréal créait une surreprésentation des membres de Montréal au sein des instances nationales comme le Conseil national et le Congrès. De plus, il devenait de plus en plus difficile de trouver des bénévoles pour œuvrer au sein des conseils sectoriels (nouvelle appellation des comités directeurs votée au Congrès de 2011). Il fut donc décidé par le Conseil régional que l'un des objectifs importants du triennat 2008-2011 serait de travailler à une reconfiguration régionale par le biais de regroupements de secteurs, permettant ainsi des économies de ressources humaines et financières. Ainsi, depuis les assemblées générales des secteurs du printemps 2011, six secteurs ont réalisé des regroupements pour en faire trois, de sorte que la région de Montréal compte maintenant 13 secteurs et cette opération se poursuit au cours du triennat 2011-2014.

    Au fil des ans et selon la conjoncture, plusieurs comités régionaux, formés d’un responsable par secteur, parfois deux, ont fait leur apparition et contribuent à dynamiser la vie associative à Montréal.

    Mentionnons le Comité de la condition des femmes, le Comité de l’environnement, le Comité des assurances, le Comité de l’indexation, le Comité de l’action sociopolitique, le Comité des arts visuels créé en 2005 et le Comité de la condition de l’homme à l’automne 2006. Toutes les personnes impliquées soit dans un Comité directeur, soit dans un Comité régional, forment un groupe d’environ 175 bénévoles. Ajoutons tous les membres qui occupent une fonction de téléphoniste, soit environ 300 personnes et nous approchons le nombre de 500 membres qui rendent un service à la collectivité.

    La région de Montréal fut l’hôtesse du Congrès de notre association en 1974, 1976, 1981 et en 1985. Conjointement avec la Laurentie, elle a accueilli le Congrès de 2008 qui s'est déroulé à Laval.

    Dans l’histoire de notre région, l’information occupe une place de choix. Très tôt, les membres sentirent le besoin de s’informer de ce qui se vivait tant au niveau régional qu’au niveau sectoriel. Ainsi, un bulletin intitulé La Trame d’Or est né à l’époque de la formation de la région 06 telle qu’on la connaît aujourd’hui. La Trame d’Or servait de trait d’union entre les membres qui s’y abonnaient pour un coût modique. Depuis l’automne 2002, un bulletin régional d’information appelé Échos de l’Île est publié trois fois par année et est expédié gratuitement à tous les membres de la région. Cela est devenu possible grâce à la décentralisation des budgets et au soutien financier apporté par la Caisse d’économie Desjardins de l’Éducation qui assume une partie des affranchissements postaux nécessaires à l’envoi du bulletin régional. Évolution oblige, la région de Montréal a inauguré son site Web le 28 septembre 2004.

    La région Île de Montréal a célébré en grandes pompes son 25e anniversaire le 28 avril 2011 et, à cette occasion, elle a réalisé un projet réunissant deux fleurons de la culture : la poésie et les arts visuels. Le recueil L’environnement et la vie a été remis à chacune des 303 personnes qui ont participé à la fête et c’est avec beaucoup de fierté que nous en offrons des exemplaires en cadeau.

    En juillet 2012, la région 06 Île de Montréal compte 6 463 membres, alors qu’en juillet 2010, elle avait atteint le nombre de 6 545. Elle vit une période de décroissance due à la fin des prises de retraite massives et au décès des membres plus âgés. Dans ce contexte de vieillissement des membres, elle travaille de concert avec les organismes montréalais qui se consacrent à la défense des droits des personnes aînées, spécialement la Table de concertation des aînés de l’Île de Montréal (TCAIM). Elle se positionne aussi comme un intervenant important pour tout ce qui concerne la vie en société.

[Texte révisé en juillet 2012]


 

Décès de M. Léo Côté

Le décès de Monsieur Léo Côté est survenu le jeudi 16 février 2017, après une longue maladie. M. Côté avait 85 ans. Après une carrière d’enseignant dans le quartier Saint-Henri et un engagement syndical auprès de l’Alliance des professeurs de Montréal, Léo Côté a rejoint l’AREQ-Montréal, d’abord dans le secteur Mercier dont il devint président. Il occupa le poste de président régional de 1987 à 1990 et celui de vice-président au niveau national puis, finalement président de l’AREQ nationale de 1992 à 1997. Il laisse dans le deuil son épouse Murielle Thériault, membre du secteur Angrignon, ses enfants, petits-enfants et arrière-petits-enfants.

À sa conjointe Murielle, aux enfants, petits-enfants et arrière-petits-enfants de M. Côté, nous offrons nos plus sincères condoléances.

Lise Labelle au nom des membres du conseil régional.

[Février 2017]